jeudi 2 octobre 2014

Editorial d' Octobre



Saint Jean Bosco, à la suite d'un songe, expliqua aux jeunes gens dont il avait la charge que le bateau de l'Eglise, piloté par le Pape, ne pouvait être sauvé dans la bataille qui fait rage que lorsque ce bateau serait bien amarré aux deux colonnes de la Sainte Eucharistie et de la Sainte Vierge Marie.

        Cette vision de Saint Jean Bosco peut être utile à notre communauté comme à chacune de nos âmes. Dans cette bataille qui fait rage et qui se répand même au sein de l'Eglise de Dieu, si nous voulons être sauvés,
ne pas sombrer corps et biens, il nous faut rester profondément attachés à l'Amour de la sainte Eucharistie, à la Dévotion à la Sainte Vierge Marie et à l'autorité pontificale.

        Nous pourrions dire que, finalement, nous devons avoir trois colonnes qui nous permettent de tenir bon malgré fatigues et contradictions : la pratique des sacrements, l'enseignement de la Foi et la vie de prière avec une dévotion particulière à la Très Sainte Vierge Marie.

        Le mois d'octobre est traditionnellement le mois consacré au Rosaire. Nous penserons en ce 7 octobre, au 7 octobre 1571, où les armées chrétiennes ont vaincu les ottomans dans cette formidable bataille navale de Lépante. Les chrétiens avaient un allié de poids : la Très Sainte Vierge Marie qui était alors invoquée par la récitation du rosaire dans toute la chrétienté.
        Les raisons d'invoquer notre Sainte Mère ne manquent pas : persécution physique des chrétiens au Moyen-Orient, lois contre la vie et la famille en Occident, remise en cause du mariage et de son indissolubilité par certains chrétiens ; tout cela s'ajoutant à tous les combats que nous devons mener dans notre vie morale.

        Ainsi dans la Sainte Eglise de Dieu, au sein de nos communautés tant à Perpignan qu'à Narbonne, ayons tous à cœur de développer l'amour de la Sainte Eucharistie dans tout ce qui prépare à la Sainte Messe et tout ce qui en découle, et plus largement l'amour de la pratique sacramentelle, nécessaire à la vie de la Grâce en nos âmes. De même, et particulièrement en ce mois d'octobre, notre confiance et notre dévotion envers Notre-Dame doivent être profondes et sérieuses.

        Qu'en toutes les activités, qu'en tous les services dans nos communautés, tout soit fait dans ce but unique de mieux aimer et honorer Notre-Seigneur et sa Très Sainte Mère, tant dans notre vie spirituelle que dans le nécessaire hommage public que nous devons rendre à Dieu et aux saints.

        Parfois les discussions, les difficultés inhérentes à toute réalité humaine peuvent obscurcir cet unique principal que Saint Ignace de Loyola rappelle dans une formule concise : "L'homme est créé pour louer, honorer et servir Dieu, Notre-Seigneur et, par ce moyen, sauver son âme."

        Nos armes comme nos défenses en cette bataille, pour ou contre Dieu, seront l'amour indéfectible de Notre-Dame et de son Divin Fils, présent en la sainte Eucharistie et qui renouvelle son offrande à chaque Messe sur nos autels pour notre salut.
    
                                                                               Abbé Benoît Maître †

Chapelain