jeudi 2 octobre 2014

Le Rosaire

Le Rosaire et le Petit Office
Saint Alphonse-Marie de Liguori
(1696-1787)
 Notre-dame du Rosaire, Lourdes

        Personne n'ignore que la dévotion du Rosaire fut révélée à saint Dominique par la divine Mère elle-même. Désolé du grand mal que l'hérésie des Albigeois causait de son temps à l'Eglise, le saint s'en lamentait aux pieds de la céleste Souveraine, quand elle lui dit : "Cette terre restera stérile jusqu'à ce que la pluie y tombe." Dominique comprit que
cette pluie était la dévotion du Rosaire, et qu'il devait la répandre. Il se mit donc à la prêcher partout. Bientôt elle fut embrassée par tous les catholiques, de sorte qu'il n'y a pas maintenant de dévotion plus en usage que celle du Rosaire, parmi les fidèles de toutes conditions.
Que n'ont pas dit les hérétiques modernes, Calvin, Bucer et les autres, pour discréditer la récitation du chapelet ? Mais qui peut ignorer les immenses bienfaits apportés au monde par cette dévotion ? Par elle, que de pécheurs retirés du péché, et que d'âmes élevées à une vie sainte ! Combien lui doivent d'avoir fait une bonne mort et d'être maintenant au ciel ! Qu'on lise les livres, en si grand nombre, qui traitent ce sujet.
Au reste, il suffit de savoir que cette dévotion a été approuvée par la sainte Eglise, et que les souverains Pontifes l'ont enrichie d'indulgences. [...]
Pour gagner les indulgences du Rosaire, il faut, en le récitant, méditer les mystères, tels qu'on les trouve dans beaucoup de livres de piété. Ceux qui ne savent pas par cœur ces différents mystères peuvent méditer l'une ou l'autre scène de la Passion de Notre-Seigneur, comme sa flagellation, sa mort sur la croix.
        Il faut de plus réciter le chapelet avec dévotion. Notons à ce sujet ce que la divine Mère dit un jour à la bienheureuse Eulalie : qu'elle préfère cinq dizaines récitées posément et dévotement à quinze dizaines dites avec précipitation et sans ferveur. Aussi est-il bon de réciter le chapelet à genoux, devant une image de la sainte Vierge, et de commencer chaque dizaine par un acte d'amour à Jésus et à Marie, en leur demandant quelque grâce spéciale. Enfin on remarquera qu'il vaut mieux réciter le chapelet en commun qu'en particulier.
Quant au petit Office de la sainte Vierge, qu'on dit avoir été composé par saint Pierre-Damien, de nombreuses indulgences ont été accordées par le pape Urbain II à ceux qui le récitent. [...]
Bien agréables lui sont également : les Litanies, auxquelles sont attachées une indulgence [...] chaque fois qu'on les récite [...]; l'Ave Maris stella, qu'elle-même a prescrit à sainte Brigitte de réciter chaque jour; et surtout le Magnificat, ce cantique par lequel nous la louons avec les mêmes paroles qu'elle a dites pour louer Dieu.
        in Les Gloires de Marie

§1. Une indulgence plénière est accordée au fidèle qui
1.    récite pieusement le Rosaire marial dans une église, un oratoire, ou en famille, dans une communauté religieuse, au sein d'une association de fidèles et en général lorsque plusieurs se retrouvent pour une fin honnête;
2.    [...] Dans les autres cas, l'indulgence est partielle.

§2. Une indulgence partielle  est accordée au fidèle qui
1.   récite pieusement le cantique Magnificat
2.   [...] adresse pieusement à la Très Sainte Vierge Marie quelque prière approuvée (par exemple Maria, Mater gratiae; Souvenez-vous; Salve Regina; Sub tuum praesidium; Litanies de la Sainte Vierge).
3.   Récite pieusement un petit office légitimement approuvé (par exemple de la Sainte Vierge).

Rappel
Pour gagner l'indulgence plénière, en plus d'exclure toute affection au péché, même véniel, il est requis d'accomplir l'œuvre indulgenciée et de remplir les trois conditions: confession sacramentelle, communion eucharistique et prière aux intentions du Souverain Pontife.


in Manuel des indulgence, P. Lethielleux, 2000