vendredi 7 novembre 2014

Editorial Novembre

            Depuis le 18 octobre, en la fête de Saint Luc, le Saint-Père a donné à notre diocèse de Perpignan-Elne un nouvel évêque en la personne de son Excellence Monseigneur Norbert Turini qui fut jusque-là évêque de Cahors. Nous avons prié pendant de longs mois les saints patrons de ce diocèse pour qu’ils demandent, pour nous, à Dieu un saint évêque. Ayons maintenant à cœur de prier pour notre nouvel évêque afin de le soutenir dans cette tâche que Dieu lui a confiée : charge d’enseignement de la Foi, de sanctification de
nos âmes et de gouvernement de ce diocèse.
         La famille est en ce moment, et ce, depuis de longs mois déjà, un sujet largement débattu, malheureusement souvent pour la défigurer. Elle n’est plus vue comme un cadre stable où chacun doit pouvoir trouver ce qui lui est nécessaire à son développement tant humain que spirituel, mais un simple contrat qui devrait changer au gré des humeurs, des tendances ou des difficultés. Il ne s’agit ni plus, ni moins que de dévaloriser le véritable don de soi, le sens de l’engagement, l’autorité, la paternité, l’esprit filial.  Notre attachement à la famille ne doit pas se limiter à celle qui est constituée par les liens du sang mais aussi à la famille spirituelle. Un diocèse, comme l’Eglise Universelle, est une famille avec à la tête un père, lui-même héritier de ses prédécesseurs. De même, toute communauté chrétienne doit être une véritable famille.
        En ce mois de novembre nous fêterons tous les saints, puis nous prierons pour tous les fidèles défunts. La Sainte Eglise de Dieu vue comme famille prend tout son sens. Nous élevons nos hommages à tous nos frères qui sont au Ciel et nous prions pour tous nos frères qui souffrent au Purgatoire, sous le regard de Notre Père. Nous ne sommes qu’une seule famille car nous vivons tous de la même vie, la vie de Dieu. Ainsi, au-delà des siècles, ce lien de la grâce divine nous unit tous. De même, considérant le lien de la Vie Divine ainsi que notre Saint Baptême, la persécution actuelle des chrétiens en Orient et l’apostasie des baptisés en Occident ne peuvent nous laisser indifférents.
        Ayons à cœur de cultiver, dans nos communautés de Narbonne et de Perpignan un véritable esprit de famille spirituelle. En nous soutenant les uns les autres, en priant les uns pour les autres, vivants et défunts, en sachant invoquer nos saints patrons, en ayant à cœur de vivre et d’approfondir les trésors liturgiques et de doctrine que la Sainte Eglise nous confie, ainsi nous pourrons rayonner la Charité fraternelle auprès de tous.

                                                                              Abbé Benoît Maître †

Chapelain