vendredi 2 janvier 2015

Editorial Janvier


loire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté.  Ces paroles que les anges ont chantées dans la nuit de Noël sont chantées à nouveau à chaque fête par toute l’Eglise dans la Liturgie. « Gloria in excelsis Deo et in terra pax hominibus bonae voluntatis. »
        La paix, qui doit habiter les hommes de bonne volonté, vient de la gloire de Dieu. En célébrant cette gloire par la Sainte Liturgie, nous en devenons participants et, par là-même, nous devons avoir à cœur d’être habités et de recevoir cette paix. Le culte extérieur dû à Dieu que constitue la Liturgie doit résonner
dans le culte intérieur que toute âme doit rendre à Dieu : dans la prière aimante, le sacrifice, l’humilité d’une volonté qui cherche à ne vouloir que ce que Dieu veut. La paix intérieure est le fruit d’une vie spirituelle vécue sérieusement. « Paix aux hommes de bonnes volontés. » Cette bonne volonté est une volonté toute enracinée dans celle de Notre-Seigneur Jésus-Christ.
        Qui d’entre nous peut dire qu’il n’a pas besoin d’un surcroît de paix divine ? Dans les doutes, les difficultés, les incompréhensions, loin de succomber à la tentation du découragement, par cette paix intérieure, nous pourrons tenir bon avec la force que Dieu donne pour la persévérance malgré fatigues et contradictions.
        « Votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rôde, cherchant qui dévorer. » nous dit Saint-Pierre dans sa première épître. Le nom même de diable se traduit comme « diviseur », celui qui cherche non la paix, fruit de l’union à Dieu, mais le trouble, l’opposition, la division des hommes avec Dieu et des hommes entre eux.
        En ce début d’année civile, où traditionnellement nous sommes invités à formuler de bons vœux pour l’an nouveau, nous voulons souhaiter que cette année soit pour chacun et pour notre communauté une année de gloire toujours mieux rendue à Dieu et une année de paix intérieure dans la volonté d’être à Dieu.
        Bonne et Sainte Année 2015 à tous ainsi qu’à vos proches,

                                                                              Abbé Benoît Maître †

Chapelain