jeudi 7 janvier 2016

Editorial de Janvier



Comme nous l’avons tous appris à l’école, nos années sont comptées à partir de la naissance de Notre-Seigneur Jésus-Christ (bien qu’une erreur de calcul ait pu avoir lieu). Ainsi la coutume chrétienne veut que, au chiffre de l’année, on ajoute les initiales A.D. pour Anno Domini (Année de Notre-Seigneur). De la même façon que l’on compte les années à partir de l’avènement d’un roi, la chrétienté a voulu calculer le
temps qui passe à partir de l’avènement du Roi des rois, Notre-Seigneur Jésus-Christ jusqu’à son second avènement.
         Cette année 2016 devra donc être, pour chacun d’entre nous et pour nos communautés, une période d’établissement du règne du Christ, tant dans nos âmes, dans nos vies, que dans nos familles ainsi que dans toutes les instances où nous intervenons : associatives, professionnelles, politiques ou ecclésiales.
         Bossuet nous enseigne « qu’entre tous les attributs divins, il y en a trois principaux qui établissent le règne de Dieu sur ses créatures : la puissance, la justice et la miséricorde. » Ainsi, en nous appliquant, à reconnaître la Toute-Puissance de Dieu (qui s’impose à toute créature), à rechercher sa Justice (basée sur la Vérité) et à implorer sa Miséricorde pour nos péchés, nous pourrons vaincre et notre orgueil qui nous fait croire facilement à notre grandeur et importance, et notre égoïsme qui nous pousse à ne rechercher que notre intérêt, et notre dureté de cœur qui peine à pardonner aux autres leurs faiblesses. Nous pourrons être un peu mieux ces fidèles sujets qui préparent le retour de leur Souverain et Maître.
         Entre nous, dans nos communautés de Narbonne et de Perpignan, cherchons en cette année 2016 à établir le règne de Notre-Seigneur, car c’est par Lui, et non par les princes de ce monde, que nous avons l’espérance du Salut.
         Les prêtres de la Maison Saint-Georges vous souhaitent à tous une Sainte Année du Seigneur 2016, riche en Grâces et en bénédictions,
Abbé Benoît Maître †
Chapelain