samedi 4 mars 2017

Méditation sur le Carême

Méditation sur le Carême
Extrait des Nouveaux Ecrits Spirituels du Bienheureux Charles de Foucauld


         Que ferais-je, mon Seigneur, pendant ces quarante jours ? Je vous regarderai. Vous, vous regarderez Dieu, votre Père. Moi je vous regarderai vous ; en vous j’ai tout, mon Dieu, j’ai la Sainte Trinité : qui vous voit voit le Père, et vous avez, en vous le Saint-Esprit que vous soufflerez à vos apôtres : j’ai tout en vous, mon bien-aimé frère Jésus. Je vous regarderai vous seul, durant ces quarante jours, et
si vous voulez que j’en emploie une partie à m’instruire de mes devoirs envers les hommes ou à prier pour eux, je m’en instruirai en vous regardant, je prierai pour eux en vous les présentant, en les montrant à votre Coeur. Mon Dieu vous êtes là, fixé en Dieu, établi dans votre contemplation, regardant sans fin ces abîmes de sainteté et de perfection dont vos yeux parcourent avec ravissement les merveilles : vous êtes là, assis, les yeux perdus dans le ciel étoilé, voyant bien au dessus des étoiles, une autre lumière autrement brillante qui illumine pour vous cette sombre nuit... Et moi, je suis assis à vos pieds, mon Seigneur et mon Dieu, et je vous regarde  : et pour moi aussi la nuit s’illumine : les étoiles, le ciel noir disparaissent aussi pour moi , mon Seigneur et mon Dieu ; je vous vois, ô mon Dieu, ma lumière, vraie lumière du monde... non

La nuit sombre
n’étend plus son ombre


         Je suis à vos pieds, ô Jésus ! Je vous contemple, je suis bienheureux moi aussi, je me perds dans une merveille de beautés et une mer de bonheur... Oh ! Mon Dieu que vous êtes bon de me souffrir à vos pieds ! Mais que vous êtes bon de m’y appeler, de m’y retenir. Oh ! Retenez-m’y toujours mon Dieu !